Pourquoi le march� du r�trogaming int�resse maintenant les fabricants de jeux vid�o

Depuis la fin des ann�es 2000, les prix des vieux jeux vid�o se sont envol�s, � cause de l'int�r�t croissant de plus jeunes joueurs. Le march� �tant d�sormais arriv� � maturit�, Nintendo ou encore Sony proposent leur propre catalogue.
Vous avez peut-�tre dans votre armoire un vieux jeu vid�o en parfait �tat dans une bo�te en carton quasi-intacte, avec sa notice. Vous songez � vous en d�barrasser lors d'une brocante? Erreur. Un simple tour chez Amazon vous permet de voir � quel point cette id�e est mauvaise. Un jeu Super Mario World (1990) sur le site de e-commerce est par exemple vendu � 55 euros alors que le vendeur ne propose ni le bo�tier ni la notice (deux �l�ments cl�s pour les collectionneurs).

De fait, le march� du r�trogaming, c'est-�-dire la vente de vieux jeux vid�o, a litt�ralement explos� ces derni�res ann�es. "Un Zelda avec bo�te et notice sur NES se vendait 50 euros � la fin des ann�es 2000, aujourd'hui on le trouve � 150 euros", explique Valentin Simony, fondateur du site FranceRetrogaming.fr et auteur du blog Link to the Past.

De nombreuses raisons expliquent cette flamb�e. L'une d'entre elles est que ce march� s'est consid�rablement �largi.

"Cette envol�e a surtout eu lieu � partir des ann�es 2009-2010. Avant, le march� concernait surtout des jeux vid�o import�s du Japon, et on parlait davantage de "oldies" que de r�trogaming. Mais � partir de 2009-2010 une client�le plus jeune, �g�e de 18-25 ans, et nostalgique des vieux jeux distribu�s en France et en Europe, est arriv�e. Au point que cette g�n�ration constitue une grande partie de nos clients", explique R�gis Miserolle, g�rant de la boutique Retrogameshop � Paris, cr��e en 2005.

Les raisons d'une flamb�e
Cette jeune g�n�ration a aussi pu �tre sensibilis�e par les vid�os d'internautes montrant leurs collections de vieux jeux ou de Youtubeurs qui �voquent ces titres dans leurs films (comme le Joueur du Grenier, Benzaie ou le Angry Video Game Nerd). " boutique du geek s'est cr��e sur internet, ce qui a renforc� l'aspect nostalgique", abonde R�gis Miserolle.

La demande �tant plus forte, les prix ont logiquement augment� puisque par d�finition l'offre �volue tr�s peu, les �diteurs ne remettant pas en usine des jeux cr��s il y a plus de 20 ans. Et qu'en plus, les jeux existants ne sont parfois plus en assez bon �tat pour �tre vendus.

Valentin Simony explique par ailleurs qu'une confusion r�gne entre les deux march�s du r�trogaming. L'un concerne des collectionneurs qui recherchent des jeux complets avec bo�te et cartouche. L'autre s'adresse davantage aux joueurs qui veulent simplement jouer � de vieux titres et peuvent se contenter de la cartouche seule. "Des particuliers ont pu voir qu'un jeu comme Mario Kart en tr�s bon �tat avec notice et bo�te valait 500 euros et se sont dits que la cartouche seule valait 500 euros, ce qui a accentu� la hausse des prix", explique-t-il. Autre catalyseur: le principe des sites o� ces jeux s'�changent comme eBay, qui fonctionnent sur un syst�me d'ench�res. " console rétro on positionne son prix en fonction du prix le plus haut, cela a largement contribu� � la hausse des prix", regrette Valentin Simony. Au point d'agacer les collectionneurs car du coup "ce march� devient parfois r�serv� � une �lite", poursuit-il.

L'arriv�e des �diteurs
Cette hausse de la demande a fini par attirer l'�il des fabricants. Sony a ainsi d�velopp� son offre de vieux jeux sur son Playstation Store qui permet de t�l�charger ces titres sur une PS4, par exemple. Sega, qui ne fabrique plus de consoles, a vendu sa licence � des �diteurs qui sortent d�sormais r�guli�rement des Mega Drive avec un catalogue de jeux d�mat�rialis�s. Mais l'exemple le plus frappant reste Nintendo qui a sorti fin 2016 la fameuse NES mini, une mini-console pourvue d'une vingtaine de jeux d�mat�rialis�s. Le groupe nippon a ensuite transform� l'essai en sortant une Super NES Mini en ao�t dernier.

"Ils ont attendu que le march� se d�veloppe pour se lancer. Mais ils ont peut-�tre attendu trop longtemps car le march� aujourd'hui est mature voire en d�clin", consid�re R�gis Miserolle. Le g�rant de boutique consid�re qu'il faudra encore attendre deux voire trois ann�es pour voir si les offres des fabricants impactent sensiblement le march�. Mais il observe n�anmoins que "la demande est en train de se tasser sur certaines consoles comme la NES". "Peut-�tre la sortie de la mini-NES a pu jouer", juge-t-il, pr�cisant bien que "ce n'est pas tout � fait la m�me chose: il n'y a pas avec cette console le culte de l'objet qui importe aux collectionneurs. Mais cette console a le m�rite de permettre aux joueurs de jouer � des jeux dont les cartouches sont devenues on�reuses".

La force de Nintendo
Reste que le succ�s, pour Nintendo tout du moins, est r�el. Ses deux mini-consoles se sont vendues comme des petits pains, se retrouvant tr�s vite en rupture de stocks.

"Quand vous interrogez Nintendo sur le pass�, ils ne vous r�pondent pas et expliquent �tre focalis�s sur l'avenir. Le r�trogaming pour eux n'�tait donc pas important. Mais il se sont rendus compte l'ann�e derni�re qu'ils allaient avoir un No�l plut�t tranquille sans nouvelle console, la WiI U ne se vendant pas tr�s bien, et la Switch devant sortir plus tard. Ils ont alors cherch� une machine rapide � d�velopper et dont ils �taient s�rs d'en �couler beaucoup pour sauver leur No�l. La mini NES est arriv�e et leur a permis de gagner beaucoup d'argent, probablement plus m�me que ce qu'ils attendaient", d�crypte Rapha�l Gorges, auteur de L'histoire de Nintendo (�ditions Omake Books).

Des succ�s que ce sp�cialiste de Nintendo explique "parce que la NES, la Super NES et la Megadrive �taient vraiment les consoles qui ont berc� l'enfance des joueurs des ann�es 80-90, et b�n�ficient ainsi pleinement de l'effet nostalgie. Le timing �tait donc tr�s favorable".

D'ores et d�j�, des rumeurs assurent que Nintendo poursuivrait encore ses efforts en sortant une Nintendo 64 Mini, console qui avait accueilli Zelda Ocarina of Time, souvent consid�r� comme le meilleur jeu de tous les temps.
01.12.2018 10:42:52
dixoneskesen23mmkymh

Maecenas aliquet accumsan

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos hymenaeos. Etiam dictum tincidunt diam. Aliquam id dolor. Suspendisse sagittis ultrices augue. Maecenas fermentum, sem in pharetra pellentesque, velit turpis volutpat ante, in pharetra metus odio a lectus. Maecenas aliquet
Name
Email
Comment
Or visit this link or this one